Passion d’avril

Qui sommes-nous ? D’où venons-nous ? Où allons-nous ? Quel sens donner à la vie ? Croire en quoi ? Croire en qui ?
Au silence de la pierre, à la conscience des papillons, à la sagesse des éléphants, à l’opiniâtreté des fourmis, au langage des abeilles.
Croire aux échanges, aux mélanges, à la richesse des rencontres.
Plus qu’un livre, plus qu’un roman d’amour, PASSION D’AVRIL est une déclaration d’amour universel, original, originel.

Histoire de lumière. De matière de pierre. De poussière. Histoire d’Hier et d’aujourd’hui. D’ici et d’ailleurs.
Histoire d’hommes. Histoire d’âmes… Histoire d’âmes et d’amour. L’amour plus fort que tout. L’amour plus fort que nous. L’amour le seul recours. En guise d’éternité.
Histoire de toi et de moi. Le temps d’un regard. Et ce fut le frisson et le printemps et le soleil et la lumière et tout le bonheur du monde contenu dans cette seconde…
Histoire entre soi et soi. Délivré de soi. Rendu à soi. Meilleur que soi-même. Riche des uns et des autres.
Histoire de quoi. Histoire de qui. Histoire de toi. Peut-être.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Extraits



L
a vie et puis j’ai vu soudain
La zébrure grise de tes iris
Argentée comme les écailles d’un
Poisson croiser mes yeux complices

Et ce fut le frisson et le printemps et le soleil et la lumière
Et tout le bonheur du monde
Contenu dans cette seconde…

J’ai vu un coeur immense
Derrière ce regard là
Depuis une nouvelle vie commence…

(extrait de Passion d’avril)

On ne sort pas indemnes
De ces petits jeux d’aimant
Jeu des passions humaines
Et jeu des sentiments

Serrements de coeur serments
S’aimant fort forcément
Et se le dire à peine
Ou alors autrement

On ne sort pas indemnes
De ces petits jeux déments
Et c’est pour toi idem
Même si tu démens…

(extrait de Passion d’avril)

Je suis dans un autre monde
Un monde
Où l’âme et le corps
Unis
Se fondent et se confondent
Dans une même harmonie

Toi et moi voyageant
Sur la même longueur d’onde

Je suis dans un autre monde
Un monde où tout est embellie
Où tout est aboli
Tous les jugements tous les systèmes
Un monde où la raison s’efface
Pour laisser place à la folie
Un monde où on défait
Ce qui est établi…

Un monde qui te ressemble
Ou j’apprécie chaque seconde
Le plaisir d’être ensemble

(extrait de Un autre monde)

Souvenirs d’enfance

Moi dormant sous
Les toiles bleues
Ou à la belle étoile

Warlus Pas-en-Artois
Thièvre ou Etrun
La fièvre et le désir qui montent
Etre un
Corps étreint
Touché tout chaud
Comblé gonflé
Par des doigts maladroits
L’envie qui nous foudroie

Souvenirs d’enfance

Sac à dos
Adolescents
Laissant
Eclater leur joie
Autour d’un feu de bois
Autour d’un feu de braise
Buvant la vie à pleines gorgées
Comme les verres de lait menthe
Grenadine ou lait fraise…

(extrait de Un autre monde)

J’aime ceux qui ne parlent pas de leurs sentiments mais qui les prouvent…

J’aime ceux qui comprennent ce qu’on ne leur dit pas…

J’ai toujours préféré les figures improvisées aux figures imposées…

Provoquer le soupçon pour ranimer l’ardeur…

L’ivresse est la complice de toutes les vérités
Chaque vers me fait gagner un peu d’intimité.

Je n’ai pas envie
D’émettre
Un avis
Sur la vie des maîtres
Car j’ai pour principe
Ni maître ni disciple !

(extrait de Ni maître ni disciple)

Souviens-toi
Ascq
Train qui déraille
Les représailles
Rafles et rafales
Ascq
Ce nom qui claque
Comme un éclat de mitraillette
Dans le corps de 85 civils
Abattus dans la nuit des rameaux…

(extrait de La croix et la manière)